Vers une reprise de la coopération - 2/5/2006
Une délégation mixte ACP-Union européenne (UE) est attendue mardi à Lomé dans le cadre d'une mission de suivi des 22 engagements souscrits par le Togo auprès de l'UE. L'institution qui envisage de rétablir sa coopération dans un futur proche. Les euros-députés et leurs collègues des ACP pourront, notamment, observer le démarrage du dialogue national qui a commencé effectivement ses travaux il y a une dizaine de jours. Pour Marie-Arlette Carlotti (photo), député européen (socialiste) qui se trouve déjà à Lomé, l'objectif de cette nouvelle mission est de constater si les 22 engagements sont bien mis en œuvre. Des engagements validés en avril 2004 par la Commission européenne et par le Conseil européen. Plus vite ces engagements seront honorés, plus rapidement la coopération reprendra avec l'UE, explique Mme. Carlotti. Et cette reprise aura un effet boule de neige auprès de la banque mondiale dans la perspective d'une réduction de la dette. « De grosses sommes sont en jeu », note l'eurodéputé. «Notre rôle n'est pas d'exiger une date précise pour la tenue d'une élection législative », souligne le député européen qui préfère que le dialogue balise la route vers un scrutin démocratique. A l'issue de leur visite au Togo, les parlementaires rédigeront un rapport qui sera remis à la Commission et au Conseil européen. http://www.republicoftogo.com/fr